Kanerien Langazel
Kanerien Langazel
Tri c’haner da lakaat ac’hanoc’h da zansal
Site du trio KL

Accueil > Répertoire > Courir après les mots asphyxie nos neurones

Courir après les mots asphyxie nos neurones

par airelle

Le hérisson inoffensif sauvé par ses épines, tout comme la rose parfumée, la châtaigne ou la mûre sauvage, sont à l’origine d’un répertoire anachronique.
Eviter l’overdose,
N’est pas piquer des roses
Nos mots s’égarent, dérapent,
Dérangent et nous échappent
Ils s’en vont puis reviennent,
Aboient comme des chiennes,
Se battent et sont nos armes.
Dans nos rires, dans nos larmes,
Les jurons éternels
Prennent le goût de l’airelle.

Word - 27.1 ko

Deux preuve ci-dessous à gauche, les paroles débridées : laridé, ridée

Documents joints


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Kanerien Langazel (Kanerien Langazel)